Pourquoi la permaculture

Pourquoi la permaculture

Quel est le but de la permaculture ?

Les objectifs de la permaculture Il s’agit avant tout de profiter de ce que la nature nous offre : le soleil, la terre, l’eau, l’air, etc. pour une gestion efficace de l’énergie.

Avantages de la permaculture pour la culture des légumes Respectant la nature et les écosystèmes existants, cette technique permettra d’augmenter le rendement de la production maraîchère et fruitière en utilisant uniquement des engrais naturels, sans recourir à un seul pesticide.

« La permaculture est une approche, une philosophie, explique Tom. Le but est de prendre soin de la nature, des hommes et de partager équitablement. Autrement dit : concevoir des cultures, des lieux de vie autosuffisants, respectueux de l’environnement et des êtres vivants.

Absorbe mal l’eau, étant très compact, très collant et difficile à travailler. Avoir du mal à se réchauffer au printemps. Sèche très rapidement en été et devient très dur en surface.

C’est quoi un jardin en permaculture ?

En permaculture, la terre n’est jamais retournée ni déterrée. En revanche, il est permis de l’aérer, à une profondeur maximale de 15 cm, à l’aide d’une pince ou d’une greline. Placer les plantes les plus hautes au centre permet, en plus de faciliter l’accès à tous, d’ombrager les plus petites plantes.

Cultiver son potager en permaculture commence par préparer le sol et l’enrichir avec des engrais naturels (cela peut être du compost, du fumier ou un mélange des deux). Vous pouvez ensuite créer des monticules de terre pour y faire vos plantations.

Comment bien débuter la permaculture ?

Le paillage de la terre est également largement utilisé pour préparer le sol en permaculture. C’est une technique recommandée pour fournir de la chaleur au sol, protéger les plantes et retenir l’humidité. En paillant le sol, vous pouvez réduire jusqu’à 40% l’arrosage des plantations.

L’automne est vraiment le meilleur moment pour créer de nouvelles cultures, car le sol aura tout l’hiver pour s’améliorer.

Comment préparer la terre en permaculture ?

Quelques constantes : Ne jamais laisser le sol à nu : vous pouvez utiliser tous les restes du jardin : brindilles, broyats, paille, foin, tontes de gazon, fumier, feuilles mortes… ou semer des engrais verts.

Les tontes de gazon, riches en azote, au printemps et en été, saisons où les légumes et autres plantes en ont besoin. Paillis carboné constitué de paille en été. BRF (bois de ramie fragmenté) ou broyat l’automne suivant, lorsque les branches sont taillées puis broyées et déposées au sol.

Étalez une couche sèche de matière brune de 10 cm d’épaisseur : paille, coffrage broyé récupéré lors de la taille d’hiver, feuilles mortes… 5. Ensuite, alternez matière verte et matière sèche (deux couches de chaque). N’oubliez pas d’arroser ou de bien tremper chaque couche avant d’ajouter une nouvelle couche.

Qui à inventer la permaculture ?

En conclusion, la permaculture est une culture très efficace qui permet de consommer des aliments sains tout en respectant son environnement.

Etymologiquement, la permaculture vient du terme anglo-saxon « agriculture permanente » pour désigner un mode de culture non agressif pour le sol, permettant ainsi de cultiver ses ressources sans les épuiser. La permaculture favorise donc la préservation des écosystèmes de votre jardin.

Inspirée des rouages ​​de la nature, la méthode agricole de la permaculture prône l’autosuffisance, l’abandon des machines fonctionnant aux énergies fossiles et le respect de l’environnement.

Pourquoi apprendre la permaculture ?

1 – Pour un potager en permaculture : commencez par vérifier l’état du sol. Dans un sol pauvre, vous aurez du mal à faire pousser même les plantes les plus fortes. Avant de travailler la terre, il est donc nécessaire d’évaluer son état afin de lui apporter des engrais naturels.

Initier au respect de l’environnement Les enfants comprendront rapidement ce dont les plantes ont besoin pour pousser (lumière, eau, chaleur, compost ou engrais organique), ce qui leur permettra de comprendre l’intérêt de manger de saison !