Comment preparer la terre permaculture

Comment preparer la terre permaculture

Comment préparer le sol pour la permaculture ?

Le terrassement s’effectue après la saison des pluies, lorsque la terre n’est plus collante et avant qu’elle ne durcisse. Il faut notamment éviter de retourner le sol, ce qui a pour effet d’enfouir tous les micro-organismes qui vivent en surface et ont besoin d’oxygène.

L’automne est vraiment le meilleur moment pour créer de nouveaux sites de culture, car le sol aura tout l’hiver pour s’améliorer.

Étalez une couche sèche de matière brune de 10 cm d’épaisseur : herbe, coffrage broyé récupéré lors de la taille d’hiver, feuilles mortes… Pensez à bien arroser ou bien imbiber chaque couche avant d’en ajouter une nouvelle.

Quel fumier pour permaculture ?

Le fumier de chèvre est sec et chaud, tout comme le fumier de cheval. Riche en potassium et en engrais végétal, il doit être utilisé au potager après la plantation des légumes.

Légumes fertilisés Ne plantez pas d’oignons, d’ail, d’oignons et de carottes dans les zones compostées… Par contre, les légumes de longue saison les apprécieront. Ce sont des courges, des concombres, des courgettes, ainsi que des melons, des tomates et, bien sûr, du chou.

1- Le fumier de cheval de printemps, bien cuit, peut être épandu sur le potager, libérant progressivement les ressources potassiques et azotées. Il servira également de paillage au pied des champs les plus exigeants (cucurbitacées, tomates).

Le fumier de vache est bon pour amender les sols légers, calcaires et siliceux car il donne plus de corps. Ce type de fumier est encore dense et riche en humus, adapté aux sols légers. Ces derniers ont la possibilité de bénéficier du caractère humide et froid de la bouse de vache.

Comment démarrer un potager en permaculture ?

Le paillage du sol est également largement utilisé pour préparer le sol pour la permaculture. C’est une technique recommandée pour apporter de la chaleur au sol, protéger les plantes et maintenir l’humidité. En paillant le sol, vous pouvez réduire l’arrosage des champs jusqu’à 40 %.

Faites un plan pour choisir l’emplacement de votre potager : le plan d’orientation, connaître les ombres portées, les souffleries, la course du soleil. Préparez votre sol : pour le rendre fertile, nourrissez-le avec du compost, du fumier et du paillis.

Pour l’efficacité foncière, la terre n’est jamais retournée ou creusée. En revanche, une ventilation est autorisée, sur une profondeur de 15 cm, à l’aide d’un clou ou d’une grelinette. Placer les plantes les plus hautes au centre permet, en plus d’en faciliter l’accès, d’ombrager les plus petites plantes.

Comment préparer la terre pour faire un potager ?

Tout commence par ameublir la terre, à l’aide d’une grelinette (ou aérobêche) si votre terre n’est pas trop lourde pour cela. Sinon, retournez la terre avec une fourche à pansement, dans une clôture solide, sans l’écraser ni la secouer par la suite.

Préparez l’équipement de base Par exemple, une fourchette est indispensable. « En première année de potager, une fourche permet de mélanger le compost avec la terre du jardin, soit avec une fourche bêcheuse si la terre est lourde, soit avec une fourche locale si la terre est légère » analyse Olivier Lefebvre. .

L’automne est le moment de préparer votre potager pour qu’il soit à son meilleur au printemps. Vous pouvez récolter vos derniers légumes, et mettre les vieilles plantes au compost (si elles ne sont pas malades bien sûr).

Comment faire un paillage en permaculture ?

Utilisez un paillis minéral sur un sol riche. L’ardoise est l’un des paillis minéraux les plus populaires et les plus efficaces tandis que le paillis de chanvre sera plus efficace pour les plantes d’été et celles qui aiment la chaleur.

Foin et paille : Le foin et la paille sont des paillis très économiques ! Ils font partie des paillages phares de la permaculture car ce sont les plus répandus et les plus faciles à utiliser, surtout quand on débute !

Les flocons de lin ou de chanvre sont utiles pour les sols lourds et les allégeront. Ils protègent le sol du gel en fin de saison, ils conviennent donc au dernier légume-racine. Le compost est idéal pour enrichir le sol et sa couleur sombre aide à le garder au chaud.

Quel livre pour commencer la permaculture ?

Si vous souhaitez créer quelque chose, étalez le terreau puis ameublir la terre avec de la Grelinette ou de la Campagnole, ou un simple clou si la terre est trop meuble ; Si vous souhaitez planter : creusez un trou de plantation et ajoutez du compost bien mûri.