Comment planter en permaculture

Comment planter en permaculture

Comment planter les légumes en permaculture ?

Le travail du sol s’effectue après une période humide, lorsque le sol n’adhère plus et avant qu’il ne durcisse. Il est notamment conseillé d’éviter de labourer le sol en le retournant, ce qui a pour effet d’enterrer vivants tous les petits organismes qui vivent en surface et ont besoin d’oxygène.

Combler les vides avec du BRF (Bois Raméal Fragmenté) et autres débris et brindilles. Disposez ensuite une couche de feuilles mortes, riches en carbone. Puis une couche de fumier mûr et/ou de compost. Préférez le fumier de cheval pour une bonne décomposition de la substance organique située en dessous.

Ne plantez pas de légumineuses (pois, fèves, haricots) près des poireaux, des oignons ou de l’ail. Les épinards produisent une substance nocive pour les betteraves et ne doivent pas être plantés à proximité. Quant aux carottes, elles n’aiment ni la menthe ni les betteraves.

Comment préparer la terre en permaculture ?

Quelques constantes : Ne jamais laisser le sol à nu : vous pouvez utiliser tous les déchets du jardin : brindilles, broyats, paille, foin, tontes de gazon, fumier, feuilles mortes… ou semer de l’engrais vert.

L’herbe coupée, riche en azote, au printemps et en été, saisons lorsque les légumes et autres plantes en ont besoin. Paillis carboné à base de paille en été. BRF (bois ramial fragmenté) ou broyat à l’automne suivant, lorsque les branches sont taillées puis broyées et déposées au sol.

Étalez une couche sèche de matière brune de 10 cm d’épaisseur : paille, coffrages broyés récupérés lors de la taille d’hiver, feuilles mortes… 5. Ensuite, alternez matière verte et matière sèche (deux couches chacune). Pensez à bien arroser ou mouiller chaque couche avant d’en ajouter une nouvelle.

Comment préparer le terrain pour la permaculture ?

Le paillis de terre est également largement utilisé pour préparer le sol en permaculture. C’est une technique recommandée pour apporter de la chaleur au sol, protéger les plantes et retenir l’humidité. En paillant le sol, l’irrigation des plantations peut être réduite jusqu’à 40 %.

L’automne est en effet le meilleur moment pour créer de nouvelles parcelles, car le sol aura tout l’hiver pour s’améliorer.

Quels légumes planter en permaculture ?

En permaculture, la terre n’est jamais bouleversée ni déterrée. A la place, il est permis de l’aérer, à une profondeur maximale de 15 cm, à l’aide d’une pince ou d’une grelinette. Placer les plantes les plus hautes au centre permet, en plus de faciliter l’accès à toutes, d’ombrager les plus petites plantes.

Des légumes aimer la présence de
Betterave céleri, chou, laitue, haricots, oignon, radis
Carotte ail, aneth, endive, laitue, oignon, petits pois, poireau, radis, laitue, tomate, ciboulette
Chou betteraves, haricots, laitue, petits pois, salade, tomate
courgette et potiron ciboulette, échalotes, haricots, oignons, petits pois

Comment remplir un carré potager en permaculture ?

Vous pouvez planter les légumes en rangées alternées. Ex : une ligne d’oignons, une ligne de carottes, une ligne d’oignons… Vous avez la possibilité d’alterner chaque légume : un chou, une salade, un céleri. Pensez à planter des plantes protectrices devant ou derrière vos légumes.

Commencez par remplir votre jardin de permaculture avec des bûches de bois. N’hésitez pas à choisir des pièces suffisamment épaisses et larges. Le bois doit être en état de décomposition, c’est-à-dire qu’il doit pourrir. Évitez le cèdre, le noyer et les conifères.