Comment faire un carré potager en permaculture

Comment faire un carré potager en permaculture

Comment remplir un carré potager en permaculture ?

Combler les vides avec du BRF (Bois Raméal Fragmenté) et autres débris et branchages. Étalez ensuite une couche de feuilles mortes riches en carbone. Lire aussi : Comment délimiter un jardin potager. Puis une couche de fumier mûr et/ou de compost. Préférez le fumier de cheval pour une bonne décomposition de la matière organique en dessous.

Vous pouvez planter vos légumes en rangées alternées. Par exemple : un rang d’oignons, un rang de carottes, un rang d’oignons – Vous pouvez alterner chaque légume : chou, laitue, céleri. Envisagez de planter des cultures de couverture devant ou derrière les légumes.

Commencez par remplir votre potager en permaculture avec des bûches de bois. N’ayez pas peur de choisir des pièces suffisamment épaisses et larges. Le bois doit être en état de pourriture, c’est-à-dire de pourriture. Évitez le cèdre, le noyer et le bois tendre.

A lire sur le même sujet

Quel carton pour la permaculture ?

Compostez les ingrédients de certaines boîtes non imprimées, telles que les boîtes à œufs, les boîtes en carton ondulé ou les boîtes de papier hygiénique. Pas de papiers de couleur contenant des métaux lourds. Lire aussi : Comment améliorer la terre du potager. L’encre noire est principalement composée de carbone.

Étalez une couche sèche de matière brune de 10 cm d’épaisseur : paille, paillis broyé récupéré lors de la taille d’hiver, feuilles mortes… 5. Ensuite, placez alternativement la matière verte et la matière sèche (deux couches chacune). N’oubliez pas d’arroser abondamment ou de faire tremper chaque couche avant d’ajouter une autre couche.

Astuce 1 : Utilisez du carton ondulé pour le paillage. Le paillage ou le paillage des cultures présente de nombreux avantages, tels que la rétention de l’humidité du sol, la prévention de la repousse des mauvaises herbes indésirables, l’enrichissement du sol ou la conservation de l’eau.

Le carton peut être utilisé très efficacement comme couvre-sol pendant l’hiver pour empêcher le lessivage des nutriments dû aux fortes pluies. Le sol reste très meuble sous ce type de paillis qui se décompose en quelques mois et est très apprécié des lombrics.

Comment préparer le terrain pour la permaculture ?

Le paillage des terres est également largement utilisé pour la préparation du sol en permaculture. Ceci pourrait vous intéresser : Comment faire un engrais naturel pour le potager. C’est une technique recommandée pour réchauffer le sol, protéger les plantes et conserver l’humidité. En paillant le sol, vous pouvez réduire jusqu’à 40 % les arrosages de plantation.

L’automne est vraiment le meilleur moment pour démarrer de nouvelles cultures car le sol a besoin d’être amélioré tout l’hiver.

Comment commencer un potager en permaculture ?

Faites un plan pour choisir l’emplacement de votre potager : notez les ombres, les couloirs de vent, la course du soleil sur le plan d’orientation. Voir l'article : Quand planter des pommes de terre. Préparez votre terre : Nourrissez-la avec du compost, du fumier et du paillis pour la rendre fertile.

En permaculture, le sol n’est jamais retourné ni déterré. En revanche, l’aération est autorisée à une profondeur maximale de 15 cm avec une pince ou une ghrelinet. Placer les plantes les plus hautes au milieu non seulement les rend toutes plus faciles d’accès, mais cela permet également d’ombrager les plantes plus petites.

Quels légumes à associer en permaculture ?

Des légumes aime la présence
Carotte ail, aneth, endive, laitue, oignon, petits pois, poireau, radis, laitue, tomate, ciboulette
Chou betteraves, haricots, laitue, pois, laitue, tomate
Courgettes et courges ciboulette, échalotes, haricots, oignons, petits pois
Concombre aneth, chou, haricot, laitue, oignon

Ne plantez pas de légumineuses (pois, haricots, fèves) près des poireaux, des oignons ou de l’ail. Lire aussi : Comment preparer un potager. Les épinards produisent une substance nocive pour les betteraves et ne doivent pas être plantés à proximité. Quant aux carottes, elles n’aiment ni la menthe ni les betteraves.

Les plantes qui sont de bons compagnons pour la tomate Les plantes qui doivent être associées à la culture de la tomate pour favoriser son bon développement sont le chou, le calendula, le calendula, le concombre, l’ail, la ciboulette, le basilic, la laitue, la carotte, l’asperge, l’épinard, l’épinard de Nouvelle-Zélande.